Don’t worry, it’s theory #6 Vice-Versa

Une fois de plus je vais vous exposer une théorie un peu folle pour découvrir l’histoire sous l’histoire d’un film d’animation.

On a déjà vu ensemble, entre autre, que les trolls sont les grands méchants dans La reine des neiges, que Aladdin se déroule dans un lointain futur ou bien que Vaïana eu un temps le pouvoir de l’immortalité. Et bien aujourd’hui nous allons ensemble découvrir les origines d’un des personnages du film Vice-Versa (Inside Out en VO), film de Pixar sortie en 2015.

Mais pas de panique chers puristes du cinéma, ce ne sont là que des théories et non de vrais messages cachés par les studios d’animation.

Alors bien entendu cet article va te spoiler le film mais pas que. On va spoiler également un autre films de chez Pixar.

Les bases : La théorie Pixar

On va partir avec un fait établi et confirmé par Disney et Pixar eux même : oui, tous les films Pixar sont liés. Ils font parties du même univers et se déroulent à des époques différentes? Donc c’est un fait désormais officiel : Mérida, Némo, Flash Mcqueen et Wall-E ont tous évolués sur la même planète. Une terre où les animaux et les objets ont évolués pour acquérir une conscience et où les humains ont peu à peu disparue.

Je ne vais pas rentrer dans les détails, vous trouverez sur internet des tas de sites qui décortiques cette théorie si elle vous intéresse.

Mais on va justement s’appuyer sur cette théorie pour découvrir les origines d’un personnage.

Vice Versa

Tout d’abord laissez moi vous remettre un tête l’intrigue du film.

Riley est une enfant de 11 ans qui vient d’emménager dans une nouvelle ville avec ses parents, laissant derrière elle ses amis et ses repères.

Dans sa tête se trouve le quartier cérébral où 5 émotions sont au travail. Joie pilote le tout dans la bonne humeur, accompagné de Tristesse, Colère, Peur et Dégoût.

Peur, Tristesse, Joie, Dégoût, Colère

Par accident, Joie et Tristesse se retrouvent éjectées du quartier cérébral et vont devoir parcourir l’esprit de Riley afin de lui ramener des souvenirs essentiels. Pendant ce temps Riley va devoir se débrouiller avec seulement Colère, Peur et Dégoût aux commandes.

Lors de leurs périples, Joie et Tristesse vont croiser de nombreux personnages habitant dans l’esprit de Riley. Et c’est justement de l’un d’entre eux dont nous allons parler.

Qui aime bien jouer avec moi ?

Avec ses airs de gros éléphant en barbe à papa et sa fusée , Bing Bong est un personnage haut en couleur.

Il est l’ami imaginaire que Riley avait lorsqu’elle était enfant. Mais depuis toute ces années elle l’a peu à peu oubliée.

Bing Bong est d’autant plus marquant qu’il est le seul personnage du film à mourir, chose encore très rare dans les films d’animations Disney/Pixar (on la connais tous la pirouette scénaristique qui ramène à la vie un personnage mort).

Mais revenons à ce qui nous intéresse. D’où vient Bing Bong ?

Il est présenté comme l’ami imaginaire qu’avait Riley lorsqu’elle était petite.

C’est quelque chose de très courant chez les enfants. Les psychologues constatent que deux tiers des enfants entre 3 et 8 ans ont un ami imaginaire. Il s’agit un phénomène naturel et universel qui aide à la structuration de l’enfant et participe à son bien être.

C’est une façon de se connaître et de connaître les autres, et aussi un signe que la vie intérieure de l’enfant s’enrichit.

Seulement quelque chose me titille. Dans la très grande majorité des cas, les amis imaginaires sont un enfant qui leur ressemble ou bien un animal de compagnie, tel qu’un chien ou un lapin.

Mais il est rare que l’ami imaginaire prenne l’apparence d’une créature non réelle. Cela arrive, mais c’est rare.

Alors imaginer une créature comme Bing Bong ! Hybride avec une tête d’éléphant, une queue de chat, qui pousse des cris de dauphins… Qu’est-ce qui a pu bien faire germer ça dans la tête de cette petite gamine ?

Et si elle ne l’avait pas « inventé » ?

La nature de Bing Bong

Une grosse bête poilu, experte en gaffe et maladresse… Il y a peu de film Pixar où un tel personnage aurait sa place. Mais il y en a.

Il existe même un endroit où il n’y a que ça…

Bing Bong a le physique type des monstres de chez Monstres et Cie

Petit spoil de Monstres et Cie :

A la base les monstres envoyaient les plus effrayant d’entre eux dans les chambres des enfants pour les terroriser et leur faire pousser des cris. Cris qui servaient aux monstres de source d’énergie pour alimenter leur monde en électricité.

Seulement au cours des événements du film « Monstre et cie », les monstres découvrent que le rire des enfants est plus puissant et produit plus d’énergie que les cris de terreur. Ils revoient donc totalement leur façon de faire et ce ne sont plus les monstres les plus effrayant qui sont envoyés visiter les enfants, mais les monstres les plus drôles, afin de les faire rire.

Il ne serait pas étonnant que Bing Bong ai été le monstre de Riley ! Que dans la jeunesse de cette dernière, le monstre lui ai plusieurs fois rendu visite. Puis en grandissant, Riley ne distingue plus très bien si il s’agit d’un véritable souvenir ou d’une création de son imaginaire, jusqu’à finalement totalement l’oublier…

En bref, si on prend en compte le fait que tous les films de Pixar sont liés, il est évident que Bing Bong est un employé de « Monster Inc. » et non un produit de l’imagination de Riley.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.