La femme et le cinéma : Le test de Bechdel

Aujourd’hui je vais prendre le prétexte de la journée internationale des droits des femmes pour vous parler un peu de culture, et plus particulièrement de cinéma. Et encore plus particulièrement de la place des femmes au cinéma.

Lorsque je regarde un film je ne peux m’empêcher de jouer à un petit jeu.

Je fais passer le test de Bechdel au film que je regarde.

Alors qu’est-ce que c’est que ce test, et quel est le rapport avec la place des femmes ?

Rassures toi je vais tout te dire c’est justement le sujet de l’article.

Alison Bechdel est une auteure de bande dessinée américaine. En 1985 dans sa bande dessinée « Lesbiennes à suivre » elle dessine une planche intitulée « La règle » où deux amies souhaitent aller au cinéma. L’une explique avoir comme règle de n’aller voir un film que s’il remplit trois critères.

1 – Y a-t-il, dans ce film, au moins deux personnages féminins portant un nom ? (vraiment nommé. Nom, prénom ou surnom cité dans le film et pas uniquement au générique)

2 – Ces deux femmes se parlent-elle ?

3 – Et si oui, leur conversation parle-t-elle d’autre chose que d’un homme ?

Le but de ce test est de démontrer par l’absurde que la majorité des films sont centrés sur les hommes.

En effet ce test a l’air extrêmement simple à valider et on se dit que la grande majorité des films le passent sans encombre. Et bien non.

De nombreux films ne sont pas capable de remplir ces critères. De nombreux films ne sont même pas capable d’en remplir 2.

Alors certes ce test a des limites.

Il ne détermine pas la qualité d’une oeuvre et n’indique pas si elle est sexiste ou non. Le test de Bechdel souligne juste qu’un grand nombre de films n’ont pas suffisamment de personnage féminins identifiables qui permettent au scénario de passer un test aussi simple.

Aussi des films comme 50 nuances de grey, American Pie 2 ou Scary Movie passent le test sans problème (Alors qu’ils sont de gros majeurs bien tendu à la condition féminine). Le test de Bechdel n’est pas infaillible mais il est efficace pour nous montrer que, de façon général, les hommes prennent un place trop importante dans le cinéma.

Le site Bechdeltest.com a passé 4000 films au test de Bechdel et, conclusion surprenante, 40% des films échouent à un test aussi simple !

Si vous aimez autant les stats que moi en voici quelques une.

46 % des films sortis depuis 1995 et uniquement écrits par un homme échouent au test, tandis que lorsque c’est une femme qui signe toute seule le scénario, ils ne sont plus que 6 % à ne pas passer le détecteur.

Même chose du côté de la réalisation : 11 % des films tournés par une femme sont considérés comme « sexistes », contre 40 % s’ils sont réalisés par un homme.

Les films de super héros, très en vogue en ce moment, échouent majoritairement au test car sur tous les films de cette catégorie 71% ne répondent pas à ces 3 critères ce qui en fait la 2ème catégorie qui échoue le plus (si on exclut de ce comptage les films pornos) après les films de guerre et juste devant les classique Disney (on y reviendra plus tard)

 

 

Petit tour des films culte qui échouent à ce test

 

Toute la trilogie du seigneur des anneaux

Bien qu’ayant trois personnages féminins forts dans Arwen, Eowyn et Galadriel, elles sont toutes dans des parties complètement différentes de la Terre du Milieu et ne se rencontrent jamais, et encore moins ne se parlent. Sérieusement, dans toute la trilogie de 10 heures, deux personnages féminins ne se parlent jamais.

 

La trilogie original Star Wars

Il y a seulement trois personnages féminins nommés dans le trilogie originale avec des rôles parlants : princesse Leia, Tante Beru, et Mon Mothma. En trois films, aucune d’elle ne se dit un mot. Sérieusement George, pourquoi la galaxie entière est un festival de saucisses ?

 

Harry Potter et les reliques de la mort, Partie 2

Aucun des personnages féminins du film n’a de conversation avec une autre femme. Elles échangent des blagues à quelques reprise mais personne ne répond réellement.

 

Avatar

Comme dans Harry Potter, il y a quelques brefs moments où les personnages féminins se disent une seule ligne, mais elle ne tiennent pas de conversation. Sauf dans une scène où Neytiri et sa mère ont une longue discussion. Le seul problème est que la conversation parle de Jake, qui, vous l’avez probablement remarqué, est un homme. Tu étais si proche James Cameron.

 

Les classiques Disney

Seulement 30% des classiques Disney répondent au test de Bechdel.

Blanche neige, Peter-Pan, la petite sirène, la belle et la bête, Aladdin, Le roi lion, Pocahontas, Tarzan, Mulan, Le monde de Némo, Wall-E… Tous échouent et souvent à cause de représentante féminine. Même les princesses évoluent dans un monde d’homme.

 

 

Et toi quel est le dernier film que tu as vu ? Et ton film culte ? Selon toi ils passent le test ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *