Aujourd’hui papy est mort

Aujourd’hui papy est mort.

Mon papa nous a quitté à 57 ans.

Il y a quelques mois le mot ‘cancer’ est apparu dans nos conversations.

Au début c’est plutôt mystérieux ce mot. On ne sais pas vraiment ce qui va nous attendre dans les mois à venir.

Un cancer de la langue. Un cancer qui laisse 48% de chance de survie d’après internet. Qui ne laisse que 48%…

Pourtant il en avait gagné des batailles mon papa. Après de longues années à fricoter avec ses démons. De longues années à se laisser dépérir et tendre les bras à l’alcool et au tabac. Après avoir touché le fond, après la mort de sa mère, après avoir attendu seul chez lui que la mort arrive. Après avoir appris qu’il allait être papy. Après avoir réalisé que les yeux d’une petite fille verraient en lui un héros…

Après tout cela il a réussi à se débarrasser de ses entraves. Seulement aidé de sa volonté il a réussi à tourner le dos à l’alcool et au tabac.

Mais l’univers est taquin, sans doute un peu trop. Et ces années d’excès n’ont pas pu s’effacer aussi facilement de son ardoise.

Après être parvenu à devenir le papy le plus fort du monde aux yeux de sa petite fille, sa vie passée est venu foutre un gros coup de pied dans ce qu’il construisait de nouveau.

Il avait pourtant mérité de recevoir cette petite dose d’amour. Il en mérité sans doute un peu plus.

Et un cancer de la langue, c’est loin d’être sympa.

C’est un cancer qui petit à petit t’empêches de manger, de boire, puis de parler… Un cancer qui cloisone. Et ça, il n’en avait vraiment pas besoin.

En fait mon papa c’est comme un Ours mais en pire.

C’est un taiseux.

Chez nous, on ne parle pas. On est des taiseux.
On vis en troupeau, on ne sort pas, mais on ne se dit rien.

Les mercis sont rares, les câlins encore plus. On n’est pas comme ça parce que mon papa et moi, on est des taiseux.

Et c’est comme ça depuis 30 ans.
Depuis 30 ans qu’on se connait on est extrêmement proche géographiquement mais on c’est éloigné dans nos têtes, parcequ’on est des taiseux.

Un taiseux ça met de côté, ça laisse pourrir, ça attend le bon moment, qui ne vient jamais, et heureusement, parce qu’on est des taiseux.

J’ai 30 ans, et je ne t’ai jamais dis merci. J’ai dit merci, mais pas des vrais merci.
J’ai dit merci de m’avoir acheté le journal de Mickey quand j’avais 8 ans, j’ai dit merci de me laisser sortir chez mon pote quand j’avais 15 ans, j’ai dit merci de m’avoir aidé à déménager. Mais je n’ai jamais dit merci pour tout ça.

Alors papa, merci.
Merci de m’avoir permis de rêver et de me laisser croire que j’étais capable de tout faire. Merci de m’avoir fait lire mes premières bandes dessinées. Merci de m’avoir élevé alors que je n’étais pas reconnaissant. Merci d’avoir dépensé plus que vous n’aviez pour nous faire sourire ma sœur et moi.

Je parle toujours et tout le temps, mais je reste quand même un taiseux. Ne t’en fais pas, ton enfant est névrosé, comme la moitié de la planète. Alors oui des fois je vais mal. Très mal. Ce qui ne m’empêche pas d’être heureux.

Maintenant tu seras plus taiseux que tu ne l’as jamais été. Mais même si on ne se le disait pas, je sais au fond de moi que l’on s’aimait. Parceque c’est ça, être un taiseux.

fb_img_1483648391135

20 commentaires sur “Aujourd’hui papy est mort

  1. je ne vous connais que virtuellement,mais par vos facéties vous égayez mes soirées quand je vous lis
    Ce soir ,je suis triste parce que vous êtes triste.
    Votre éloge est tellement belle..
    La vie continue et vos enfants vous aideront à traverser cette épreuve
    Avec vous Stéphane
    Mamicha

  2. Magnifique texte… un acte d Amour… pour la postérité… pour ta fille plus tard. Toutes mes pensées de soutien moi qui ne suis qu’ une fan de tes posts . Tu sais nous toucher quoique tu écrive… et nos coeurs font boummm. Mes condoléances cher papa ours de la part de la louve.

  3. Maman est mort le 20 décembre 2014… demain c’est son anniversaire …
    je sais, je comprends, la douleur a disparue mais le vide, le manque est toujours là …
    sincères condoléances

  4. Courage à vous et à toute votre tribu pour ce triste moment à passer. Je commente peu mais merci de me faire sourire chaque jour. J’espère que toutes les marques d’attention que vous recevrez ces jours-ci de vos lecteurs vous ferons sourire un peu. Et vive le point de croix !

  5. Je vous présente mes plus sincères condoléances…je suis passée par là…demain ça fera un an que j ai perdu ma maman 55ans un cancers aussi…le jour des 5ans de ma seconde….tendres pensées.

  6. Quel beau langage que celui du coeur ! Qui ne passe pas forcément par les mots. Les yeux, les gestes, les attitudes parlent aussi. Je suis certaine que votre papa savait tout cela… Je partage votre peine.

  7. J’ai beaucoup pleuré en lisant votre magnifique texte, probablement parce qu’il estine peu le récit de mon histoire, moi qui est perdu ma mère d’un cancer des poumons et qui, comme votre papa, a lutté avec bien des « démons »….
    Là ou notre histoire se sépare c’est qu’a sa mort j’avais 17 ans et qu’elle n’a pas eu la chance de connaitre ses (merveilleux)petits enfants….
    Mais je suis moi même une taiseuse et de tout coeur je tiens à vous dire combien votre récit m’a touché et émue…
    Je lis les histoires de Bedaddy depuis qlq temps et je ris souvent mais je n’imaginais pas que sous cette humour, le papa ours était un taiseux sensible! (Encore une bien belle qualité …) Je vous sais bien entouré par l’amour de votre famille dont les anecdotes me font rire, alors, il ne me reste qu’a vous envoyer mes sincères condoléances en ce moment si douloureux….

  8. Il sera toujours la pres de vous je sais votre peine a tous il vous faudra du courage continuez votre route sans lui mais il verra votre vie a travers vos yeux
    Je vous presente a tous mes condoleances
    Il savait l amour que vous aviez pour lui
    Qu il repose en paix maintenant

  9. C’est très émouvant parce que c’est très profond, ca sort des tripes, ca sort du ❤️, bref… c’est de l’amour de taiseux mais un amour unique, et c’est ca le plus important.

  10. Toutes mes condoléances c’est touchant ce teste, et je revis a travers ce message, la perte de mon papa, je suis touchée et ému par ton article courage

  11. Très touchant ce message , je n’ai jamais su dire papa je t’aime, sauf sur son lit l’hopital ou il nous a quitter
    sincères condoléance à toute votre famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *