Un week-end hors les murs : Le Géocaching

Dimanche, 15h09,

le téléphone à la main je longe le mur extérieur du cimetière de la petite commune d’Auvers St George. J’ai dû attendre qu’une grand mère quitte le parking pour m’enfoncer dans les hautes herbes. La pluie des derniers jours rend le terrain particulièrement boueux et je manque à plusieurs reprise de me retrouver sur les fesses. C’est une idée qui ne m’enchante guerre car les orties m’arrivent jusqu’à la ceinture et une chute serait probablement atroce pour mes bras dénudés.

Le GPS m’indique que mon objectif n’est plus très loin.

J’ai pour seul indice le message « c’est interdit » et la difficulté de cette mission est seulement de 1/5. Je devrais vite expédier ça.

En continuant ma progression je découvre un panneau « Décharge interdite » à moitié dissimulé dans les herbes. L’indice devient alors plus qu’explicite.

Je m’approche, le contourne, et décroche à son dos une petite boite.

Sur le sentier tout proche de là, deux gamines passent en trottinette et m’observent ainsi dissimulé dans les orties. Pour ne rien laisser transparaître de la véritable nature de ma présence, je fais mine d’aller pisser contre le mur derrière moi.

Elle finisse par déguerpir me laissant tout le loisir de poursuivre ma quête.

Vous ne l’aurez sans doute pas compris, mais je suis un géocacheur !


Le Géocaching, c’est quoi donc ?

 

geocaching-200

 

Aujourd’hui laissez moi vous présenter une activité ludique qui devrait plaire à toute la famille.

C’est du moins le cas ici.

Le Géocaching est une véritable chasse au trésor qui se pratique tout autour du monde.

A l’aide d’un GPS (ou téléphone portable muni d’un GPS) vous devrez rejoindre des coordonnées pour tenter, une fois sur place, de débusquer une géocache (une boîte) qui y est dissimulée.

Parfois avec un indice, parfois du bon sens, souvent en farfouillant…

Je ne vous cache pas que cette chasse au trésor est un des plaisirs de Grenouille et une des rares sortie qui récolte l’unanimité au seins du foyer.

Alors comment trouver une cache ?

Pour commencer il faut s’inscrire gratuitement sur le site Géocaching.com (ou depuis l’application mobile)

Ensuite vous aurez accès à la liste des caches vous entourant.

20160621_130929

Et rassurez vous, il y en a partout. Littéralement.

Chaque point est une Géocache !

Alors toute les géocache ne sont pas au même niveau. Elles possèdent toute 2 notes, une de difficulté et une de terrain. Chacune de ces notes va de 1 à 5 et plus elle est élevée plus la cache est ardu.

La note de difficulté correspond au temps que vous passerez dessus et au niveau de cogitation qu’il vous faudra déployer.

En gros le niveau 1 demande quelques minutes à peine alors qu’un niveau 5 vous demandera de longues heures de recherche, résoudre une énigme au préalable, dénicher un camouflage alambiqué…

Tel cet escargot au pied d’un mur qui passe totalement inaperçu mais qui se révèle être un habile leurre (difficulté 2)

2016-06-30_20.44.31

Ou encore cette fausse planche de bois creuse parfaitement intégrer au décor et invisible à l’œil nu (difficulté 3)

2016-06-30_20.46.14

 

La note de terrain vous indiquera la difficulté physique de la cache. Si elle est faisable facilement à pied, en passant par des sentiers, à travers la végétation, de longues marche, d’important dénivelé…

Le niveau 5 est souvent un synonyme de la nécessité d’avoir des compétences ou du matériel spécial (escalade, plongé, spéléologie,…)

Pour le faire avec des enfants je vous conseil de ne pas aller au delà du niveau 2.

Un niveau 3 m’a récemment  fait me retrouver à patauger dans une rivière pour atteindre les poutres sous un pont !

Une fois votre géocache choisi, rendez vous à proximité et servez vous de votre smartphone pour vous orienter

20160621_130758

Alors là je dois vous avouer que cette fonctionnalité me donne l’impression d’utiliser le radar à Dragon Ball de Bulma et c’est le pied total de s’orienter ainsi !

Une fois à proximité de la cache (8 à 10 mètres), un message vous avertira et les choses intéressantes commencerons maintenant : il va falloir fouiller !

20160621_130822

 

Mais au fait, c’est quoi une cache ?

Une cache peut avoir toute taille et toute forme.

Une géocache typique est constituée d’un petit contenant étanche et résistant comprenant un registre des visites et un ou plusieurs « trésors », généralement des bibelots sans valeur (porte clé, jouet Kinder)

Le « LogBook » permet de laisser sa trace en inscrivant son nom et la date à laquelle on a trouvé la cache.

Outre son aspect ludique, le géocaching a un but plus large : ce loisir permet de découvrir le patrimoine naturel d’une région ou d’un pays. Le propriétaire de la cache, ou géoplaceur, choisit le lieu de la cachette selon la beauté du site ou selon son caractère insolite. Échappant aux circuits touristiques traditionnels, le géocaching devient alors un moyen original de visiter un territoire encore inconnu.

Certaines caches sont également placées de façon à créer une « promenade » de cache en cache.

20160606_092535

 

Mais le Géocaching, c’est gratuit ?

En partie, oui.

Sans un abonnement vous n’aurez accès sur votre smartphone qu’aux caches ayant un niveau jusqu’à 1,5/5 en difficulté et terrain.

Ce qui est avouons le suffisant pour sortir avec les enfants et passer de bon moment.

Pour avoir accès aux caches plus complexe (ou accéder à des cache premium) un abonnement mensuel ou annuel est proposé. Et pour le prix (de mémoire autour de 6€ mensuel et 30€ annuel) je trouve que cela vaut le coup comparé à une entrée à la piscine ou une place de cinéma. A vous de rentabiliser ça en profitant à votre guise (un petit crochet pour en déloger une à la sortie du boulot est toujours plaisant).

Je vous laisse en découvrir plus sur le site ou l’application qui sont très bien foutus.

Je ne vous ai présenté que la partie émergée de l’iceberg, il vous reste à découvrir les Multicache, les Mystéry et leurs énigmes, les Earthcache qui vous inculqueront des notions de géologie, les caches virtuelle, les Letterbox, les Travel Bug qui font le tour du monde de cache en cache, les légendaires Deadly Duck, les lugubres Night…

Vous devez faire des Night caches… C’est une chose totalement démente.

Une dernière photo pour vous montrer que les caches sont réellement partout tout autour de nous…

2016-06-21_12.47.10

 

La petite astuce du moniteur auto-école

Parfois nous sommes amener à former des élèves plutôt dégourdi.

Et lorsqu’on arrive en fin de formation nous manquons parfois d’idée pour rendre les leçons ludiques et les pousser à toujours s’améliorer.

Alors j’ai ma petite astuce. Je leur annonce qu’aujourd’hui, on part à la chasse au trésor.

Après une rapide présentation du concept ils doivent

1/ Programmer le GPS de la voiture

2/ Suivre l’itinéraire du GPS (pas évident pour tous le monde de se concentrer sur la route et sur les indications de l’appareil)

3/ Une fois sur place, se démerder pour trouver une place de stationnement (autorisé et légal de préférence)

Puis on va déloger la cache, ce qui leur fait une petite pause pour dégourdir les jambes, et pour eux réaliser qu’ils ont réussi à gérer une réelle situation de conduite comme ils en rencontreront plus tard.

N’hésitez surtout pas découvrir et faire découvrir cette activité, à partager ici vos expériences du Géocaching ou même les photos des caches ou lieux insolites !

2 commentaires sur “Un week-end hors les murs : Le Géocaching

  1. Inscription faite ! J’en ai parlé aux enfants qui semblent très intéressés ! Il y a deux balises dans notre village en plus, pas besoin de prendre la voiture pour débuter
    On attend les beaux jours pour commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *