11350566_827537150673567_4943638135116748848_n

Point de croix : Le commencement

La passion des croix, mais ça vient d’où ?

Alors qu’elle était enceinte de notre petite Grenouille, Maman Ours c’est soudainement prise d’intérêt pour ce que l’on appel les loisirs créatifs.

Sans doute à cause des hormones me suis je dis à l’époque, ou alors son futur statut de génitrice lui donnait-il l’envie soudaine de paraître moins attractive ?

Toujours est-il qu’elle c’est, dans un premier temps, mise à tricoter avec pour objectif un grand patchwork de carrés de laine qui servira de couverture à notre progéniture.

Elle a également fait l’achat d’un kit de scrapbooking à un prix qui passerait l’envie de faire du scrapbooking à toute personne avec un taux d’hormone proche de la normal. Mais soit !

Je ne m’étendrai pas sur le fait que, 3 ans et 3 enfants plus tard nous sommes les heureux détenteurs de 4 carrés de laine de 20cm de côté, et que le kit de scrapbooking est comme neuf dans un tiroir lambda du salon…

Toujours dans cette optique de s’occuper les mains durant les longues semaines de congé dû à la maternité (le cerveau étant essentiellement occupé par l’attente du petit être), madame désira s’essayer à l’art subtil du point de croix.
Travaillant (d’après le contrat, mais selon la déclaration des droits de l’Homme c’était plutôt de l’esclavage) à l’époque dans une jardinerie qui disposait d’un rayon loisir créatif, je me suis, discrètement et de la façon la plus virile qui soit, renseigné et procuré un petit kit du débutant, ainsi qu’un doudou à broder.
Et chose étonnante, madame a fini sa première réalisation (Un petit L sur le doudou). Puis une seconde sur une serviette. Et encore une sur un protège carnet de santé. Voilà enfin quelque chose qui avait réussit à accrocher l’intérêt de Maman Ours.

Mais assez vite elle fit le tour des modèles qui lui plaisaient et ne trouvais plus de dessins qui ne lui paraissaient pas vieillot.

Pour ma part, dès le début j’avais trouvé ça vieillot mais il est des choses que l’on ne peut pas dire à une femme enceinte à qui on a oublié de ramener du chocolat. (Que je sois clair avec vous, oui je trouvais, et trouve toujours, que la plupart des réalisations au point de croix ne correspondent pas à mes normes esthétiques. C’est suffisement bien dis ? Je ne choque personne ? Bien. Donc certe je trouve ça peu avenant, parfois ringard, mais je reste cependant toujours admiratif du travail et de l’effort accompli.)
Donc ayant commencée un ouvrage dans les tons roses, Maman Ours me demanda de lui trouver un motif à faire dans ces mêmes tons. Ceci aurais sans doute été facile si elle ne m’avait pas en plus précisée « trouve quelque chose qui te plaît à toi aussi ».
Et me voici donc sur Google image, faisant défiler des photos de modèles que je trouve alors sans intérêt et ringardisant. Et alors que mon cerveau commence à découvrir que oui, il est possible de faire une indigestion à la couleur rose, je le vois ! Là, tout seul au milieu de toutes ces roses rose, et de ces scènes champêtres, sa petite bouille ronde familière me fait marrer.

Kirby !kirby310

Ce personnage de jeux vidéo que j’avais plusieurs fois incarné durant ma jeunesse m’apparaît comme un Graal.
Et là, une lumière jaillit dans mon esprit. Et si je tapais sur Google image « point de croix geek » ?
Face à moi, sur l’écran lumineux s’affiche LA révélation.
Star wars, Tortue Ninja, Doctor Who, Mario, Marvel… Toute une culture au point de croix. C’est décidé, je DOIS faire ça !

Dès le lendemain, retour au rayon loisirs créatifs, je me sens obligé de mentir : oui oui c’est pour ma femme. Je me procure les indispensables, mais attention, pas le strict minimum. Non pour moi ça sera grande boîte de rangement, et tous les petits gadgets qui me passent sous la main.

Voilà un de mes grands défauts, je suis un passionné des passions. Lorsque je me lance dans quelque chose, c’est toujours de façon extrême.
Après de très rapides explications de Maman Ours sur la façons de commencer une ligne et la clôturer, je me lance de suite dans une petite création, un champignon issu de l’univers de Mario. Et je m’étonne, à moitié seulement, d’aimer cela.

A partir de là, c’est partie, j’accumule les projets et les modèles que je souhaite réaliser. Internet regorge d’idées. La mode du pixel art donne beaucoup de matière lorsque l’on souhaite coupler Point de croix et culture geek.

11253589_831250530302229_8448598030963809317_n

Et après quelques réalisations sur de classiques toiles, je décide d’attaquer une sortie de bain sur le thème de Sherlock pour ma fille qui naîtra prochainement.

11350566_827537150673567_4943638135116748848_n

Puis ça sera au tour d’un bavoir Tortue Ninja. Elle en aura du style ma fille, même avec de la purée dans les cheveux !

Avec l’arrivé proche du bébé, les finances ne permettent pas forcément de s’adonner à une passion comme on le voudrait. Du coup, chaque pourboires de clients est destiné à l’achat de nouveaux fils pour étayer petit à petit ma palette.

Les collègues commencent à s’interroger, je le confie à demi mot, montre aux plus curieux des photos de mes toiles, voilà je suis devenu aux yeux de plusieurs personnes un marginal. Ce grand bonhomme à l’allure de rugbyman, derrière son mètre quatre vingt un et ses cents vingt kilos d’autorité est adepte du point de croix ? Difficile à croire pour certain.

Et pourtant je l’assume : le point de croix c’est viril !

Après quelques mois de pratique, je découvre les toiles solubles permettant de broder sur n’importe quel support. Nouvelle révélation, je vais pouvoir faire des T-shirt et des tenus personnalisées à mes enfants !
Et toujours avec les références culturelles qui me définissent.

11020214_827382300689052_5170033786113564231_n

Malgré ce projet et cet enthousiasme, il est bien difficile d’assumer cette passion en étant un homme.

Lorsque je faisais le tout premier T-shirt pour ma fille sur un thème « Game of Thrones », j’avais décidé d’optimiser mes pauses déjeunés en ramenant mon ouvrage au travail, après tout beaucoup été déjà au courant. Mais malgré cela, je passais plus de temps à expliquer ce que je faisais et pourquoi plutôt que de réellement bien avancer. Le plus pénible étant sans doute d’expliquer le motif que l’on brode et la référence culturelle, ceci faisait resurgir une désagréable impression de faire quelque chose qui ne serait pas compris, dont on ne comprendrai ni le fond ni la forme, peut être un peu comme moi face au points de croix traditionnelle…

Depuis, les créations s’accumulent, mes techniques progressent, et Grenouille commence à prendre du plaisir à dire que c’est papa qui a fait son T-shirt.

Par contre une chose ne change pas avec le temps. Être un homme qui brode, c’est accepter d’être un OVNI aux yeux de beaucoup.

4 commentaires sur “Point de croix : Le commencement

  1. C est drôle moi ça ne me choque pas. Pourtant je ne suis pas du tout manuelle mais le fait qu’un homme aussi masculin soit il fasse cela et bien je suis admirative de la même manière que si c était fait par une femme. C est très joli et puis tu t es approprié cet art avec ton style donc chapeau. bon moi je veux juste savoir quand je pourrai offrir un bavoir super méga chouette en point de croix à mon bouchon?????

    1. Patience…
      Ça viendra en temps voulu mais pour le moment j’ai encore quelques projets sur les bras dont je voudrais me débarrasser.

      Mais merci de l’engouement !

  2. Moi je trouve ça super sympas un homme qui brode! puis le côté geek modernise bien le truc :).
    J’avais vu il y a quelques mois un livre de tricot avec en couverture 2 hommes tricotant des boules de noel, et je me disais dommage qu’on voit pas d’hommes qui brodent/tricotent et tout donc ravie de lire un tel article !

  3. J’adoooooore 🙂 nous avons les mêmes références culturelles vidéo ludiques (oui oui ancienne hardcore gameuse entre autres) etc. Et la passion des travaux manuels 🙂 ouioui mais je bricole un peu aussi et fais un peu de couture ! Comme vous je suis une passionnée de passions et quand je commence une activité je m’équipe bien !
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *